Validité apparente

La validité apparente est le sentiment subjectif qu’ont les évaluateurs et les personnes évaluées de la validité de l’instrument. Elle ne porte donc pas sur ce que l’instrument mesure vraiment, mais sur ce qu’il semble mesurer.

Concrètement, chez l’évaluateur, la validité apparente représente son degré de croyance quant à la valeur de l’instrument utilisé dans un certains contexte et dans un certain but. Par exemple, à quel point cet inventaire de personnalité mesure-t-il adéquatement les traits de personnalité qu’il prétend mesurer? Ces traits sont-ils pertinents pour l’évaluation des candidats dans le processus de sélection de personnel que  je suis en train de réaliser? À quel point m’aidera-t-il à embaucher les meilleurs candidats? Il va de soi qu’un instrument qui a un faible validité apparente auprès de ses utilisateurs potentiels a peu de change de s’avérer utile.

Chez la personne évaluée, la validité apparente représente à quel point elle juge que l’instrument mesure bien ce qu’on dit qu’il mesure. Un instrument ayant une bonne validité apparente générera chez les personnes évaluées des attitudes plus positives, une plus grande implication dans la tâche et une plus grande sincérité des réponses, ce qui augmentera d’autant la validité de l’évaluation réalisée.

La validité apparent repose donc sur une évaluation subjective de l’instrument et ne constitue pas une preuve de sa validité psychométrique, mais il est néanmoins utile de la considérer vu ses conséquences pratiques.